Laurent Beaudoin inquiet? Autant que les jeunes entrepreneurs?

La relève entrepreneuriale en déclin?

Je rédige ceci après la lecture  Relève entrepreneuriale : Laurent Beaudoin inquiet paru le 15 septembre dernier. L’entrepreneurship est un sujet intéressant. Il est question dans cet article de la perte de 25 000 entrepreneurs d’ici à 2018 dû à l’effet de la retraite de nos aînés et du manque d’entrepreneurs de la relève.

Est-ce que les jeunes ont peur de devenir entrepreneur? Est-ce que nous tenons, autant que semble le dire Monsieur Beaudoin, a avoir la « grosse job et le gros salaire » dans une grande entreprise? Il semble que ce soit la peur du risque qui fait fuir les jeunes loin de l’entrepreneurship. Plus loin, il souligne que l’on naît entrepreneur, nous ne le devons pas. Étrange que ce soit énoncé devant des étudiants de l’École de l’entrepreneurship de la Beauce.

Certes, l’absence de peur du risque, ou disons une grande résistance à cette peur, est peut-être liée au tempérament et à la personnalité de l’individu. Certes cette peur du risque peut mener à des succès comme à des échecs.

Le mentorat et la réussite des entrepreneurs

Je souligne que, notamment à la Fondation Canadienne des Jeunes Entrepreneur,  divers organismes offrant un programme de mentorat en entrepreneurship, un entrepreneur qui est accompagné d’un mentor a beaucoup plus de chance de voir son entreprise être toujours en vie après 5 ans. On parle d’une 7 chances sur 10 de se maintenir en vie, contrairement à 3. Autant dire que le mentor permet à l’entrepreneur d’éviter de prendre de mauvais risques. Il permet aussi, à mon avis, de rassurer l’entrepreneur et de l’aider à se poser les bonnes question, à prendre les « bons » risques et de les calculer. Il permet aussi de l’aider à prendre confiance en ses capacités. Je me permet de citer Monsieur Leduc dans son article : « Laurent Beaudoin a énuméré les principales qualités d’un bon entrepreneur. Il s’agit d’un être ambitieux, confiant en ses moyens, persévérant, sans peur, intuitif et qui ne se satisfait jamais du résultat présent. » (propos rapportés par Gilbert Leduc, Le Soleil, le 15 septembre 2011)

Ambitieux, certes, il s’agit probablement de la qualité primordiale; confiant en ses moyens, une autre belle qualité à avoir qui peut être développée et approfondie par divers moyens (formation, ateliers, mentorat, coaching); pour les autres, je ne saurais dire, je suis assez en accord avec M. Beaudoin : être persévérant, sans peur, intuitif et qui ne se satisfait jamais des résultats présents sont des qualités qui découlent de la personnalité de l’individu, mais qui peuvent être développées.

Pourquoi les jeunes entrepreneurs ne devraient pas être inquiets

Parce qu’il existe de nombreuses ressources et organismes qui soutiennent les initiatives entrepreneuriales. La FCJE, La jeune chambre de commerce de Montréal, la Fondation de l’entrepreneurship et des dizaines d’autres à travers la province. Même l’école de l’entrepreneurship, qui a fêté récemment sont premier aniversaire est là pour aider les entrepreneurs. Joignez-vous l’aide de ces gens et un ou deux mentors et lancez-vous corps et âme dans votre projet entrepreneurial!

À toi, lecteur qui songe à devenir entrepreneur, quel est ton projet? Qu’est-ce qui te bloque dans sa mise en place? Qu’est-ce qui te motive? Est-ce simplement une question de confiance? La question est lancée!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s